Derniers sujets
» Montres aujourd'hui...
Dim 15 Juil - 21:38 par PhilouD

» Yema, Craquage en perspective ?
Sam 14 Juil - 17:50 par PhilouD

» LIP carré, plaqué or 20 microns, fond plaqué or
Sam 14 Juil - 8:40 par galahad87

» Lip Himalaya Dato or
Mer 11 Juil - 8:56 par Webmestre

» Avez-vous une idée du mouvement?
Lun 9 Juil - 4:44 par breizracer

» Une Cyma de 1955 !
Ven 6 Juil - 15:18 par PhilouD

» [Cède] Code 41 1ère édition numérotée membre fondateur
Jeu 5 Juil - 12:29 par ChP

» Avez-vous une idée du mouvement?
Lun 2 Juil - 17:08 par galahad87

» montre de poilu ou de femme ?
Dim 1 Juil - 6:55 par cévenol

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Les posteurs les plus actifs du mois
PhilouD
 
galahad87
 
Webmestre
 
ARCHI91
 
breizracer
 
LoLo du Sud
 
cévenol
 
tactictac
 
ChP
 
Dav67
 

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.

    Les posteurs les plus actifs de la semaine


    " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Aller en bas

    " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  Néo2 le Mar 26 Juil - 10:05

    Depuis quelques temps,nous assistons à des rachats de célèbres firmes Suisses par des compagnies Chinoises.Est-ce une bonne ou une mauvaise chose.Si vous êtes comme moi dans le camp de ceux qui ne veulent pas voir le savoir-faire ancestral et le patrimoine horloger Suisse disparaitre,quelles seraient d'après vous les solutions envisageables sans parler uniquement de la sempiternelle question financière.
    Auriez vous une approche ou des idées pour enrayer cette tendance.
    Vos commentaires sont les bienvenus.

    Néo2
    Actif du forum

    Messages : 147
    Date d'inscription : 21/07/2011

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  Omégafan le Mar 26 Juil - 11:39

    Salut
    C'est un sujet pour lequel j'ai pas envie de faire le clown, je sais pas ce qu'il faut faire et comme toi, j'aimerai bien que cette belle horlogerie reste Suisse, ya peut etre des personnes sur le site qui pourront avoir des idées, moi j'en ai pas qui me vienne Embarassed ,je crois que ça passe par des sous quand meme, car sans les sous tu peux rien faire! mais c'est vrai qui ya pas que ça.
    avatar
    Omégafan
    Connaisseur du forum

    Messages : 686
    Date d'inscription : 01/04/2011

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  Bruno51 le Mar 26 Juil - 14:30

    Pas grand chose à dire, sauf que s'il y avait un remède contre ça, les entreprises l'auraient appliquées.
    bonjour a vous tous bruno 51 de reims 105

    Bruno51
    Contaminé de montres du forum

    Messages : 428
    Date d'inscription : 29/06/2011

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  alain49 le Mar 26 Juil - 20:32

    Je pense sans être défaitiste que le procecus est déjà bien engagé pour les pays émergent qui sont trés riches et qui rachètent toutes nos entreprises les une après les autres car eux, ils ont les finances.
    C'est le fonctionnement de nôtre société qui est en cause, arrêter cette course au profit, revenir à des valeurs de travail et non de profits, je sais je suis utopiste. 130
    avatar
    alain49
    Membre Eminent du Forum

    Messages : 1610
    Date d'inscription : 06/03/2011

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  Webmestre le Mar 26 Juil - 21:48

    alain49 a écrit:Je pense sans être défaitiste que le procecus est déjà bien engagé pour les pays émergent qui sont trés riches et qui rachètent toutes nos entreprises les une après les autres car eux, ils ont les finances.
    C'est le fonctionnement de nôtre société qui est en cause, arrêter cette course au profit, revenir à des valeurs de travail et non de profits, je sais je suis utopiste. 130

    Je partage cet avis.

    Cependant des solutions existent avant que les entreprises de toutes natures soient revendues à des sociétés étrangères, je n'ai rien contre, mais quand il s'agit de préservation du patrimoine et de savoir faire, il est préférable à mon humble avis que le pays ou est né ce savoir faire reste dans les mains du pays créateur.

    Parlant de solutions, bien sur, je ne pense pas qu'il y ait de remède miracle, mais exemple plusieurs salariés peuvent s'unir pour fonder une coopérative, présenté un projet solide aux banques qui si le projet est fiable les suivront, ensuite il s'agit de nommer quelqu'un à la tête de cette société nouvelle de compétent, en faisant voter par exemple à l'unanimité les repreneurs qui connaissent bien les comptétences de chacun.

    Ou autre exemple, créé une S.A avec des personnes plus ou moins nombreuses pour racheter les parts de l'entreprise afin qu'elle ne soit pas revendue.

    Il s'agit de s'entendre, au niveau salaire il faut un équilibre et consentir quelques sacrifices des uns et des autres, également que le nouveau dirigeant ne soit pas gourmand, se concerter afin de se fixer des objectifs pour faire repartir sur de bons rails la nouvelle société, donner la parole à tous, car dans plusieurs têtes logiquement se concentrent plus de savoir que dans une, à moins d'être un cerveau, mais si c'était le cas, je pense que logiquement la société ne serait pas à vendre, sauf bien sur impondérable, retraite, raison de santé, de mort du dirigeant etc etc.

    J'ai moi même travaillé dans ce style d'entreprise, une coopérative, j'ai remarqué que les salariés étaient plus impliqués que dans le privé, ayant aussi travaillé dans le privé, bien sur ce n'est que mon ressenti et je ne prétend pas détenir la vérité, mais quand les bénéfices sont partagés entre les travailleurs cela les implique plus, il font plus attention à tout car c'est leur entreprise, je pense que la redistribution quelle quelle soit doit être équitable, même dans une société privée entre les actionnaires qui apportent l'argent et les salariés qui apportent le fruit de leur travail.

    Bien sur à contrario quand tout appartient à l'état, le salarié n'étant pas forcément impliqué, je pense que celà peut entrainer de la pauvreté, il y des services que je qualifirais de publics cependant qui me paraissent indispensables ou le profit ne doit pas être la régle première, l'équilibre des comptes me paraissant déjà honorable.


    _________________
    Citation personnelle!
    Amour et paix sur la terre entre tous les peuples; aimons nous vivants.
    ____________________________________________________
    Si  vous voulez visiter mon blog : http://michel51.unblog.fr puis dans un autre registre mon forum Moto : http://motoexaltation.xooit.fr et vous y inscrire éventuellement.
    avatar
    Webmestre
    Admin

    Messages : 6128
    Date d'inscription : 12/02/2011
    Localisation : Marne, 51

    http://www.passion51.com

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  alain49 le Mar 26 Juil - 22:03

    Admin a écrit:
    alain49 a écrit:Je pense sans être défaitiste que le procecus est déjà bien engagé pour les pays émergent qui sont trés riches et qui rachètent toutes nos entreprises les une après les autres car eux, ils ont les finances.
    C'est le fonctionnement de nôtre société qui est en cause, arrêter cette course au profit, revenir à des valeurs de travail et non de profits, je sais je suis utopiste. 130

    Je partage cet avis.

    Cependant des solutions existent avant que les entreprises de toutes natures soient revendues à des sociétés étrangères, je n'ai rien contre, mais quand il s'agit de préservation du patrimoine et de savoir faire, il est préférable à mon humble avis que le pays ou est né ce savoir faire reste dans les mains du pays créateur.

    Parlant de solutions, bien sur, je ne pense pas qu'il y ait de remède miracle, mais exemple plusieurs salariés peuvent s'unir pour fonder une coopérative, présenté un projet solide aux banques qui si le projet est fiable les suivront, ensuite il s'agit de nommer quelqu'un à la tête de cette société nouvelle de compétent, en faisant voter par exemple à l'unanimité les repreneurs qui connaissent bien les comptétences de chacun.

    Ou autre exemple, créé une S.A avec des personnes plus ou moins nombreuses pour racheter les parts de l'entreprise afin qu'elle ne soit pas revendue.

    Il s'agit de s'entendre, au niveau salaire il faut un équilibre et consentir quelques sacrifices des uns et des autres, également que le nouveau dirigeant ne soit pas gourmand, se concerter afin de se fixer des objectifs pour faire repartir sur de bons rails la nouvelle société, donner la parole à tous, car dans plusieurs têtes logiquement se concentrent plus de savoir que dans une, à moins d'être un cerveau, mais si c'était le cas, je pense que logiquement la société ne serait pas à vendre, sauf bien sur impondérable, retraite, raison de santé, de mort du dirigeant etc etc.

    J'ai moi même travaillé dans ce style d'entreprise, une coopérative, j'ai remarqué que les salariés étaient plus impliqués que dans le privé, ayant aussi travaillé dans le privé, bien sur ce n'est que mon ressenti et je ne prétend pas détenir la vérité, mais quand les bénéfices sont partagés entre les travailleurs cela les implique plus, il font plus attention à tout car c'est leur entreprise, je pense que la redistribution quelle quelle soit doit être équitable, même dans une société privée entre les actionnaires qui apportent l'argent et les salariés qui apportent le fruit de leur travail.

    Bien sur à contrario quand tout appartient à l'état, le salarié n'étant pas forcément impliqué, je pense que celà peut entrainer de la pauvreté, il y des services que je qualifirais de publics cependant qui me paraissent indispensables ou le profit ne doit pas être la régle première, l'équilibre des comptes me paraissant déjà honorable.


    Donc il faut lutter contre l'individualisme en impliquant les salariers et en partageant les richesses ? 134
    avatar
    alain49
    Membre Eminent du Forum

    Messages : 1610
    Date d'inscription : 06/03/2011

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  Webmestre le Mar 26 Juil - 22:11

    Il y aura toujours des différences, je suis aussi un utopiste et un peut-être un idéaliste, mais réduire les écarts me paraît être une bonne solution.

    tout répartir n'est pas la solution idéale non plus, exemple, tu prend 4 personnes un d'eux a 400 euros, les autres zéro euro, on partage ces 400 euros en 4, ce qui fait dans ce cas 100 euros chacun, quelques temps après l'un aura 250 euros, un autre 100, un autre 50, un autre sera fauché, moralité nous ne sommes pas égaux et même si à moment utopiquement on pourrait l'être si on répartissait tout.

    La différence se créra avec le temps, car il y en aura toujours un qui s'en tirera mieux que les autres, par contre éduquer, concentrer du savoir, travailler plus intelligemment, apprendre à gérer etc, pour ceux qui ont en besoin serait peut-être une solution, reste à définir qui en a besoin.

    _________________
    Citation personnelle!
    Amour et paix sur la terre entre tous les peuples; aimons nous vivants.
    ____________________________________________________
    Si  vous voulez visiter mon blog : http://michel51.unblog.fr puis dans un autre registre mon forum Moto : http://motoexaltation.xooit.fr et vous y inscrire éventuellement.
    avatar
    Webmestre
    Admin

    Messages : 6128
    Date d'inscription : 12/02/2011
    Localisation : Marne, 51

    http://www.passion51.com

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: " Préservation du savoir faire et du patrimoine horloger Suisse "

    Message  Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum